Fédération des Associations & Centres LGBT - Lesbiennes, Gays, Bi et Trans en France
Thèmes associés : Kostroma, Russie, Saint-Pétersbourg.


|
Agenda |
Fédération LGBT, Fédération des Associations & Centres LGBT en France  Actualités LGBT  La loi «anti-propagande homo» de Saint-Pétersbourg fait tache d'huile en Russie

La loi «anti-propagande homo» de Saint-Pétersbourg fait tache d'huile en Russie

Mardi 27 décembre 2011 à 00h00
Catégories : Europe, Monde, Revue de presse

Une nouvelle région russe vient de faire voter cette loi, censée «protéger les mineurs».
 
 La région russe de Kostroma, à 400 km au nord-est de Moscou, a voté aujourd'hui l'interdiction de la «propagande homosexuelle» auprès des mineurs, qui sera passible d'une amende allant jusqu'à 2.500 euros, une mesure déjà en cours de vote dans plusieurs villes de Russie, dont Saint-Petersbourg.
 
Amende de 5 000 roubles
Les députés du Parlement régional ont approuvé en première lecture cette loi qui prévoit de criminaliser «la propagande auprès des mineurs de la pédophilie, l'homosexualité, la bisexualité et la transsexualisme». Selon ce projet, tout «acte public» de promotion de l'homosexualité adressé à des mineurs est passible d'une amende allant de 5.000 roubles (125 euros) pour les personnes physiques, à 100.000 roubles (2.500 euros) pour les personnes morales.
 
«L'introduction de ces normes législatives permettra de défendre les principes moraux protégeant la famille et préserver la santé physique et spirituelle des jeunes», a déclaré Svetlana Ivanova, une responsable de l'administration régionale. Le Parlement de Saint-Pétersbourg avait approuvé en novembre en première lecture un projet de loi sur le même thème. Deux autres villes russes, Riazan, au sud-est de Moscou, et Arkhangelsk au nord, ont déjà adopté des législations similaires.
 
Prétexte
Mais ce texte ne définit pas le terme «d'acte public» et les défenseurs des droits de l'homme craignent que ce ne soit là qu'un bon prétexte pour réprimer les manifestations en faveur des droits des LGBT. En Russie, les gay prides sont déjà régulièrement interdites. Washington avait protesté contre cette loi qui «restreindrait fortement les libertés d'expression et d'assemblée pour les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transgenres, et en fait pour tous les Russes».
 
L'homophobie est largement répandue en Russie. L'homosexualité y était considérée comme un crime jusqu'en 1993, et comme une maladie mentale jusqu'en 1999, bien après la chute du régime soviétique en 1991.


Fédération LGBT
Fédération des Associations
& Centres Lesbiens, Gays,
Bi et Trans en France
+ LGBT Angers - Siège Social
22, rue du Maine
49100 Angers - Contact
+ LGBT Saintes - Administratif & Financier
5, passage Ancienne Caserne
17100 Saintes - Contact
Plan du site | Mentions légales | © Fédération LGBT 2019
agence web